Le Castellet, France, © Marva A. Barnett










Consignes générales de la dissertation
Adaptées du Chapitre 7 d'Alinéas, par Ronald St. Onge et Maguy Albet. Boston: Heinle, 1990.

Version à imprimer

DEFINITION

La dissertation est une réponse, développée et organisée, au problème plus ou moins explicite. Il s'agit d'un travail original qui reflète vos connaissances, vos idées personnelles, parfois vos opinions ou vos prises de position. Il s'agit aussi d'une argumentation bien soutenue par des exemples, du raisonnement logique, des citations du texte.

FORME

Introduction: poser le problème
Corps du devoir: examiner et proposer une solution
Conclusion: faire une synthèse de vos idées pour arriver à une nouvelle compréhension

Introduction
Il ne faut commencer à rédiger l'introduction qu'après avoir:

  • pris note des idées, des exemples suggérés par la lecture du sujet
  • établi le plan détaillé de la dissertation

L'introduction a pour but de poser le problème de façon très claire, de marquer ses limites. Il faut partir du principe que le lecteur ne connaît pas le problème, et qu'il s'agit de le lui présenter. Il faut préciser et expliquer les mots essentiels ou mots-clés du sujet.

Corps du devoir
Le devoir se compose d'un certain nombre de parties (deux ou trois en général). Chaque partie est divisée en paragraphes. Un paragraphe présente une unité. Vous devriez être capable d'énoncer en une phrases le point principal ou l'idée principale de chacun de vosparagraphes.

Plan du type 1: thèse, évidence et argumentation, conclusion

  • la thèse: point de vue, argumentation correspondant à une prise de position déterminée
  • l'évidence: les faits du texte et vos interprétations soutenues de ces faits qui soutiennent la thèse
  • l'argumentation: la logique, l'ordre des idées, le raisonnement qui soutiennent la présentation de l'évidence
  • la conclusion: mise au point de l'ensemble des idées qui soutiennent la thèse tout en offrant une nouvelle vue du sujet

Plan du type 2, le plan dialectique: thèse, antithèse, synthèse

  • la thèse: point de vue, argumentation correspondant à une prise de position déterminée
  • l'antithèse: présentation du point de vue opposé et argumentation (On aboutit à une contradiction apparente.)
  • la synthèse: mise au point d'un ensemble d'idées tenant compte de la thèse et de l'antithèse (Il y a dépassement de la contradiction.)

Exemple: "L'art n'a ni patrie ni frontières." Commentez.

Thèse: Le patrimoine artistique, l'héritage du passé, appartient à tous les pays.
Il ne semble plus, aujourd'hui, y avoir d'obstacles à la diffusion des idées, des créations artistiques des hommes, et l'artiste de n'importe quel pays en est conscient.

Antithèse: L'art est le reflet d'une culture, d'une mémoire d'un peuple, il en est l'expression la plus élaborée.
Actuellement, le créateur veut être le porte-parole de sa patrie, de sa région. On assiste à la renaissance des langues régionales, à la revalorisation des traditions, du folklore. L'art peut devenir un moyen d'affirmer son identité, de revendiquer son indépendance.

Synthèse: L'expression d'une culture et la vocation à l'universel ne sont pas des termes antagonistes; en approfondissant la singularité d'une culture, on arrive à l'universel.
Les comédies de Molière (xv~e siècle) en sont un exemple.
Citation facultative: "Dans ce coin du monde qu'est un village, il y a, à peu près, toute l'humanité."
--Jules Renard.

Conclusion
La conclusion se présente comme un bilan des différent points du développement. Vous devez reprendre l'essentiel, en utilisant une expression très concise, sans répétition ennuyeuse. Dans le plan du type "thèse, évidence et argumentation, conclusion", la conclusion offre une compréhension plus sophistiquée du problème que l'introduction. Dans le plan du type dialectique, vous pourriez peut-être utiliser un "raccourci" saisissant et, souvent, un citation, une formule empruntée à un auteur, au cours de la conclusion.